projet6

Le projet de recherche

Afin d’assurer l’implantation de la Politique pour un vieillissement actif dans la dignité, la CJR met sur pied un projet de recherche-action participative. Le projet vise à favoriser l’inclusion des personnes ayant des incapacités dans les milieux de vie associatifs d’aînés.  Il peut s’agir d’aînés déjà membres d’un milieu et désireux de poursuivre leurs activités lorsque survient une perte, ou encore d’aînés ayant des incapacités et souhaitant intégrer un nouveau lieu de participation sociale. Il est financé par le Programme Québec ami des aînés du Gouvernement du Québec pour un total de 228 920$ pour trois ans.

La CJR forme donc un comité de pilotage et s’associe à différents organismes du milieu: Ville de Québec (Arrondissement de Charlesbourg), CADAC (Comité ami des aînés de Charlesbourg), CIUSSS-CN (Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Capitale-Nationale), CIRRIS (Centre Interdisciplinaire de recherche en réadaptation et intégration sociale) et ROP 03 (Regroupement des organisations de personnes handicapées de la région 03).


La recherche-action a une durée de trois ans (2014-2017). Au cours de l’An 1, les activités ont consisté à former le comité de pilotage, à implanter la politique au sein de la CJR, ainsi qu’à collecter les informations nécessaires à l’analyse de cette implantation.  Formé de membres de la CJR, de la chercheure principale et son équipe, de la chargée de projet et de représentants des partenaires, le comité de pilotage est l’entité responsable de voir au bon déroulement de la recherche-action, sur les plans scientifiques, organisationnels et relationnels.

Au cours de l’An 2, les activités seront dédiées à une évaluation participative de l’implantation de la politique et à la réalisation d’ajustements tenant compte des résultats de cette évaluation.  Au cours de l’An 3, les activités seront concentrées non seulement sur la poursuite du monitorage de l’implantation de la politique à la CJR, mais surtout sur le transfert des savoir-faire développés par le biais de l’élaboration d’un guide de pratique et d’une formation à l’intention d’organisations désireuses d’adapter leurs pratiques aux situations des aînés ayant des incapacités ainsi qu’à la réalisation et à la diffusion d’un cadre de référence sur l’inclusion des aînés ayant des incapacités dans les activités régulières des organisations

L’équipe de recherche

L’équipe de recherche est composée du comité VAD, auquel s’ajoutent des ressources pour accompagner le processus de recherche.

La chercheuse principale est Émilie Raymond, professeure à l’École de service social de l’Université Laval et chercheuse au Centre interdisciplinaire de recherche en réadaptation et intégration sociale (CIRRIS), partenaire du projet. La professeure Raymond mène depuis plusieurs années des recherches sur le thème de la participation sociale des aînés ayant des incapacités. Madame Raymond a notamment montré que les politiques sociales québécoises du vieillissement véhiculent des discours qui peuvent être limitatifs par rapport à la participation sociale des aînés vivant avec une incapacité. Elle a aussi identifié les obstacles à la participation sociale des aînés vivant avec une incapacité, ainsi que les conditions qui doivent être mises en place dans les milieux communautaires pour mieux soutenir cette participation.

Une chargée de projet, Sophie Durand, et un assistant de recherche, Christophe Tremblay, complètent l’équipe.