Le VAD mai 2017

COMITÉ POUR UN VIEILLISSEMENT ACTIF DANS LA DIGNITÉ (VAD)

                FIN D’UN PROJET DE RECHERCHE – Début d’une responsabilisation collective

La petite histoire du projet de recherche

Le projet « Pour un vieillissement actif dans la dignité », c’est une recherche-action participative créée par des membres de la C.J.R. désireux que les limitations n’empêchent personne de continuer de faire partie de l’organisme. Rappelons-nous qu’un comité de pilotage réunissant douze personnes a été créé. Toutes ont été partie prenante de l’ensemble des étapes du projet (cueillette de données, analyse, planification, réalisation de l’action, évaluation). En cours de route, se sont ajoutés sept autres membres qui ont contribué activement aux équipes de travail. Cette douzaine de bénévoles a cumulé plus de 2806 heures de bénévolat en trois ans.

Parmi les objectifs généraux poursuivis dans le projet, l’implantation d’une politique sur le Vieillissement actif dans la dignité au sein de la C.J.R. et son monitorage occupaient une place centrale. Une large collecte de données qualitative a été menée auprès des membres pour faire un portrait des réalités d’inclusion et surtout d’exclusion des personnes ayant des incapacités à la C.J.R. Cet exercice fructueux a mené à l’identification de quatre grandes priorités d’action : 1) préciser le rôle de la C.J.R. en matière d’inclusion en fonction de sa mission, 2) encadrer les façons de faire en matière d’accueil des participants, 3) soutenir les bénévoles pour la planification des activités et 4) déconstruire des stéréotypes et des préjugés au sujet des aînés avec incapacités. Ces priorités ont été travaillées par quatre équipes de travail. Parmi leurs réalisations, notons : l’actualisation du code de vie; cinq quiz en ligne au sujet de l’inclusion des personnes ayant des incapacités; des recommandations pour améliorer les journées d’inscription et l’accueil; la définition de l’accueil prônée par l’organisme; une formation sur l’intimidation chez les aînés; un cahier de planification et de gestion pour les responsables de même qu’un Guide de pratique à venir. Une cinquième équipe de travail a été créée récemment afin de veiller à la mise sur pied d’un groupe de membres responsables de prévenir et de résoudre les situations d’exclusion qui surviennent à la C.J.R.

En parallèle, cinq projets-pilotes (le conditionnement physique, les activités culturelles, le yoga, le bridge et les journées d’inscription) ont été mis sur pied. Le but était de permettre à des responsables d’activités d’expérimenter la mise en œuvre d’une approche de planification et de gestion plus inclusive pour intégrer davantage les aînés ayant des limitations au sein de la C.J.R. À la fois simple et concrète, cette approche pourra être réutilisée dans les autres activités.  Les objectifs spécifiques et les moyens utilisés pour chacune des activités ont été construits en étroite collaboration avec les responsables des activités concernées.

Le projet nous a permis de dresser un portrait précis des situations d’inclusion et d’exclusion sociale des aînés ayant des incapacités au sein de la C.J.R. De plus, un guide de pratique à venir issu des projets-pilotes permettra à d’autres responsables, même à l’extérieur de la C.J.R., de faire de leur activité un lieu accueillant pour tout le monde.  Toutefois, la plus belle des retombées de ce projet réside dans l’extraordinaire mobilisation des membres pour élaborer des mécanismes de dénonciation et d’accompagnement des personnes vivant des problèmes d’exclusion et réaliser, en amont, une diversité d’activités de sensibilisation et de prévention.

Le comité VAD prend la relève

Bien que le projet de recherche-action subventionné soit terminé depuis le 31 mars, l’application réelle d’une approche inclusive au sein de la C.J.R. ne fait que s’amorcer. C’est pourquoi le rôle du VAD a été réaffirmé par une résolution du conseil d’administration en mars dernier. La recherche-action a permis de modéliser un processus d’action communautaire, c’est-à-dire qu’elle a permis à des aînés, accompagnés d’une équipe de recherche,  de définir leurs besoins et de prendre les moyens nécessaires pour y répondre. Nous avons élargi nos connaissances et nos compétences. Nous avons su développer, à titre de collectif, une autonomie d’action et un pouvoir d’agir pour assurer la pérennité des changements amorcés. Ce faisant, nous sommes devenus des pairs «experts» pouvant inspirer et accompagner d’autres aînés de notre organisme ou  d’autres milieux associatifs. Bien entendu, notre comité aura besoin de tous les membres… puisque la réussite d’une approche inclusive, c’est ensemble qu’elle devient possible! Ensemble, vers l’inclusion!

Sophie Durand, chargée de projet

La bonne nouvelle VAD!

L’activité Yoga a réalisé une journée porte ouverte qui a permis aux membres de s’initier à une activité physique douce, non compétitive et bénéfique à différents niveaux.

Un geste inclusif simple.
Ensemble, vers l’inclusion!

Hiver 2017

            AGIR ENSEMBLE CONTRE L’INTIMIDATION

Le 22 mars dernier, le comité VAD offrait une formation à laquelle avaient été invités tous les membres de la C.J.R.  L’intimidation des personnes âgées, qu’elles présentent des incapacités ou non, était au cœur du sujet. À l’aide de situations concrètes dans notre regroupement d’aînés, nous avons pu définir et ainsi mieux comprendre et reconnaître des situations d’intimidation.  Les conséquences de ces gestes, qu’ils soient délibérés ou non, exprimés directement ou non, ont des effets néfastes chez certaines personnes, que ce soit de l’anxiété, de l’isolement social et même une détresse psychologique.  Il est donc important d’agir pour prévenir ce phénomène.  Tout manque de respect peut être un motif d’intervenir, qu’il s’agisse d’intimidation ou non.  L’inaction nous rend complices de l’intimidation.  Cette rencontre d’information nous a donné des pistes de solution, que l’on soit victime, témoin ou auteur de ces actes.  Elle nous a également permis d’identifier des ressources disponibles au sein de la C.J.R., dont l’Ombudsman, Rosaire Roy, et également celles de l’extérieur dont Aide Abus Aînés (1-888-489-2287, www.aideabusaines.ca).

Vous avez vécu ou avez été témoin d’une situation d’intimidation?
Ne gardez pas cet événement sous silence.  Osez en parler!

Denise Beaudry

pour l’Équipe sensibilisation
du Comité Vieillissement Actif dans la Dignité